Sommeil (mesurez votre propension à tomber desommeil)


 

 

Tomber de sommeil peut-être génant, voire dangereux en cas de conduite automobile ou maniement de certains outils. Certaines maladies favorisent ces troubles. Faut-il consulter un médecin ? Pour le savoir répondez aux questions suivantes.

 


 

Nous vous invitons ci dessous à utiliser ce que l’on appelle l’échelle de somnolence d’Epworth. C’est une série de questions qui permettent d’évaluer si le degré et la fréquence des périodes de somnolence dont vous souffrez peut-être nécessitent une prise en charge médicale.

 
  Nous vous invitons ci dessous à utiliser ce que l’on appelle l’échelle de somnolence d’Epworth. C’est une série de questions qui permettent d’évaluer si le degré et la fréquence des périodes de somnolence dont vous souffrez peut-être nécessitent une prise en charge médicale.

 

 

ECHELLE DE SOMNOLENCE D'EPWORTH

  Répondre aux questions *:
  * 0 = pas de risque de s'assoupir; 1 = petite chance de s'assoupir; 2 = possibilité moyenne de s'assoupir; 3 = grande chance de s'assoupir

Assis en lisant

En regardant la télévision :

Assis inactif en public (par exemple au théâtre ou lors d'une réunion)

Comme passager en voiture pendant une heure sans arrêt

En s'allongeant pour faire la sieste l'après-midi si les circonstances le permettent

Assis et en discutant avec quelqu'un

Assis tranquillement après un repas sans alcool

Au volant, après quelques minutes d'arrêt lors d'un embouteillage

 


 
  Avertissement : L'échelle d'Epworth est très largement utilisée dans le monde. Mais elle a été d’abord conçue pour évaluer l'efficacité du traitement du syndrome des apnées du sommeil et non pas pour dépister la somnolence. Si un score élevé, supérieur à 10, témoigne très certainement d'une somnolence accrue, un score bas peut aussi bien signifier "je ne suis pas somnolent" ou "j'évalue mal ma somnolence".
Si vous avez des doutes parlez en à votre médecin. Retenez aussi que seule la réalisation, dans un laboratoire de sommeil, de tests d'endormissement, permet d’évaluer objectivement la somnolence.
L’échelle d’Epworth a été proposé en 1991. Le premier article scientifique sur ce sujet a pour référence : Johns MW. A new method for measuring daytime sleepiness: the Epworth sleepiness scale.Sleep 1991 Dec;14(6):540-5

Interprétation des résultats

Score > 12 :
Si votre total est supérieur à 12 (sur 24), vous souffrez peut-être de Somnolence Diurne Excessive. Vous devez envisager sans tarder de discuter de ces résultats avec votre médecin.

  Vous ronflez la nuit ? Attention, n'achetez pas de bague soit disant "anti-ronflement"; c'est une arnaque.
En savoir plus
   
  Référence :
automesure.com et Johns MW. A new method for measuring daytime sleepiness: the Epworth sleepiness scale.Sleep 1991 Dec;14(6):540-5.
Source : Automesure.com
automesure.com®, Juillet 2009 – MAJ avril 2012
Dr N. Postel-Vinay.