Contre-indications des pilules estroprogestatives :

« Ne pas utiliser si la femme présente l'une des pathologies décrites ci-dessous. En cas de survenue pour la première fois de l'une de ces pathologies lors de la prise d'une contraception orale combinée, interrompre immédiatement le traitement :

  • thrombose veineuse ou antécédent de thrombose veineuse (thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire) ;
  • thrombose artérielle ou antécédent de thrombose artérielle (par exemple infarctus du myocarde), ou signes précurseurs de thrombose (par exemple : angor et accident ischémique transitoire) ;
  • accident vasculaire cérébral (AVC) ou antécédent d'AVC ;
  • présence d'un facteur de risque sévère ou de plusieurs facteurs de risque de thrombose veineuse ou artérielle :
    - un diabète avec complications vasculaires ;
    - une hypertension artérielle sévère ;
    - une dyslipoprotéinémie sévère.
  • prédisposition héréditaire ou acquise à la thrombose veineuse ou artérielle (résistance à la protéine C activée (APC), déficit en antithrombine III, déficit en protéine C, déficit en protéine S, hyperhomocystéinémie et anticorps anti-phospholipides (anticorps anti-cardiolipine, anticoagulant lupique)) ;
  • pancréatite ou antécédent de pancréatite associée à une hypertriglycéridémie sévère;
  • antécédent de migraine avec signes neurologiques focalisés »

Source ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé). Février 2013. Extrait du RCP d’une pilule estroprogestative de 3ème génération.