Mesurer son rythme cardiaque au repos


 

 

 

   
  Sur la seule base de la mesure du rythme cardiaque au repos, il est très difficile, sinon impossible, de donner un conseil fiable au sujet de la santé. Voici pourquoi.




Le rythme cardiaque est la conséquence de la contraction des ventricules du coeur. Sa mesure est exprimée en nombre de battements par minutes (bpm). On parle aussi de fréquence cardiaque.

 

Comment mesurer son rythme cardiaque au repos ?

Elle se fait traditionnellement en appliquant les doigts sur le trajet de l’artère radiale au niveau du poignet, Une légère pression des doigts permet de percevoir les pulsations du sang dans l’artère, ce geste est communément appelé « prendre le pouls ». Il existe d’autres endroits du corps où cette palpation est possible (par exemple là où les artères sont assez proches de la peau : au niveau du cou, à l’aine ou aux membres inférieurs où ?). La mesure peut également être faite automatiquement avec des appareils : électrocardiogrammes, appareils oscillométriques de mesure de la pression artérielle, oxymètres de pouls. Depuis 2011, des applicatifs pour téléphones mobiles (iPhone et Androïd) proposent une mesure du pouls par simple application de l’index sur l’objectif de l’appareil photo au dos du smartphone.

 

Que penser du résultat ?

Sans connaissance des caractéristiques de la personne, un chiffre isolé de pulsations n’a pas de signification en soi. Sans autre information, il n’est pas possible - même pour un médecin - d’en tirer des conclusions valides. De la même façon, aucun garagiste ne dirait que le moteur d’une voiture est en bon état sous prétexte qu’il tourne à un rythme normal. Il faut connaitre bien d’autres paramètres.

Il faut savoir qu’une personne peut présenter un pouls lent (ou rapide) sans avoir aucune maladie cardiaque et, inversement, on peut souffrir d’un réel trouble cardiaque alors même que le rythme du coeur se situe dans des valeurs dites « normales ». De plus, il n’existe aucune limite précise à partir duquel on peut en déduire un risque de maladie.

Avant de tenter d’interpréter un chiffre de rythme cardiaque, il faut savoir se poser quelques questions : le pouls est-il mesuré au repos ? La mesure a t-elle été faite au moment d’un malaise ou de+ « palpitations » ? Les battements sont-ils réguliers ou pas ? Quel est l’âge de la personne ? Prend +-elle des médicaments qui peuvent ralentir le coeur ? Souffre t-elle de maladie comme notamment des problèmes de thyroïde, d’anémie ou de fièvre qui accélèrent le rythme cardiaque ? La personne est-elle sportive sans antécédent de maladie cardiovasculaire ou au contraire totalement sédentaire.  Etc ... La liste des questions est tellement longue qu’elle ne peut être détaillée ici. En pratique, aucun médecin ne peut dire si le rythme cardiaque d’une personne est normal, ou pas, sans avoir remplaçé la valeur mesurée dans un contexte et avoir interrogé et examiné la personne.

La mesure du rythme cardiaque étant facile à faire, il n’est pas rare qu’une personne se demande si la valeur relevée est « normale » ou pas. On peut trouver sur internet une foule de sites donnant des réponses. Mais elles sont le plus souvent fausses par omission car une valeur isolée ne permet pas d’être affirmatif. Ces réserves faites, on peut toutefois tenter de donner des indications pour les pulsations cardiaques mesurées après au moins dix minutes de repos chez une personne indemne de toute maladie et ne prenant pas de médicament jouant sur le rythme cardiaque. Elles sont déduites des enseignements des études épidémiologiques faites chez un très grand nombre personnes adultes (1,2). Voici les commentaires que l’on peut proposer. Il s’agit d’indications très générales , sans aucune application individuelle.

 

Indications sur le rythme cardiaque au repos pour une personne adulte ne ressentant pas de malaise

 

Nombre de battement par minute

Indications très générales, sans aucune application individuelle

Entre 30 et 40 Rythme cardiaque trop lent. Il est recommandé d’en parler en à son médecin
Entre 41 et 49 Rythme lent. Cela peut être normal chez un athlète de fond (marathonien, cycliste par ex.) bien entrainé.
Entre 50 et 85 C’est le rythme au repos de la majorité des personnes. C’est un rythme « normal » dans un contexte « normal »
Entre 86 et 90 Rythme un peu rapide au repos. Cela peut correspondre à un manque d’exercice physique. L’exercice physique régulier est conseillé sauf avis contraire du médecin ou situation particulière
Entre 91 et 99 Rythme rapide au repos. Cela peut correspondre à un manque d’exercice physique ((sauf maladie cachée). L’exercice physique régulier est conseillé sauf avis contraire du médecin ou situation particulière.
Entre 100 et 119 Rythme franchement rapide au repos : cela peut évoquer une anomalie cardiaque, une maladie de la thyroïde mais aussi correspondre à un manque d’exercice. Mieux vaut en parler à son médecin.
Entre 120 et 170 Rythme trop rapide. Après dix minutes de repos c’est très anormal, il faut avertir son médecin.


 

Références
1. Paolo Palatini. Need for a Revision of the Normal Limits of Resting Heart Rate Hypertension. 1999;33:622-625

2. Paolo Palatini. Elevated Heart Rate: A “New” Cardiovascular Risk Factor? Progress in Cardiovascular Diseases 52 (2009) 1–5

 

Rédaction par le Dr. Nicolas Postel-Vinay pour le site www.automesure.com Octobre 2012.