Quelle attitude adopter ?


 

  Vous venez de calculer votre indice de masse corporelle. Mais que faire de ce chiffre ? En complément de toutes les informations présentes sur ce site, nous vous résumons ici les principales attitudes recommandées en fonction de la valeur de votre IMC.
Attention, ces recommandations ne sont que des indications générales. Elles sont scientifiquement fondées sur un rapport rédigé par des experts en nutrition, mais doivent être adaptées à votre situation particulière. Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un(e) diététicien(ne). Ne suivez pas n'importe quel régime ; ne vous fiez pas aux publicités.
Attention, sur Internet les régimes « miracles » et les mauvais conseils sont nombreux.




Votre IMC est • compris entre 25 et 29,9
compris entre 30 et 39,9
supérieur ou égal à 40

 

 

Votre IMC est compris entre 25 et 29,9 kg/m2
   

Dans ce cas, votre objectif prioritaire est de stabiliser votre poids. Pour cela, efforcez-vous :
– d'avoir une alimentation équilibrée, évitez ce qui apporte trop de calories avec peu d'autres nutriments (chips, barres chocolatées, sodas…) ;
– de prendre vos repas à des heures régulières, sans grignotage,
– d'avoir une activité physique régulière.

Si vous êtes atteint d'un diabète, d'une hypertension artérielle, d'un excès de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie), vous pouvez envisager une perte de poids. Parlez-en à votre médecin.



Votre IMC est compris entre 30 et 39,9 kg/m2
    Dans ce cas, distinguons deux cas de figure :

1– Si vous avez des complications directement ou indirectement liées à votre obésité (par exemple, une hypertension artérielle), et si vous n'avez pas eu de contact avec un médecin, il vous est très recommandé de consulter. Si vous avez déjà des traitements, il est important de bien suivre les conseils diététiques et les médicaments qui vous ont déjà été prescrits.

2 – Si vous n'avez pas de complications dues à votre obésité, vous êtes quand même exposé à certains risques. Votre objectif prioritaire doit être de perdre du poids. Il faudra ensuite ne pas regrossir.

Pour perdre du poids demandez à votre médecin ou votre diététicien(ne) des conseils pour un régime alimentaire (mesures diététiques). Faites de l'exercice (ayez une activité physique régulière). S'il vous est difficile de changer vos habitudes alimentaires, ou votre mode de vie sachez faire appel à des médecins, ou des diététicien(ne)s. Ils peuvent vous aider. Sachez que les régimes les plus « sévères » (restrictifs) ne sont proposés qu'à des sujets chez lesquels une perte de poids rapide est nécessaire pour des raisons de santé.

Votre IMC est supérieur ou égal à 40 kg/m2
    Dans ce cas, votre situation correspond à une obésité « massive ». Elle risque de vous exposer à différents problèmes de santé que nous ne détaillerons pas ici. Sachez que vous pouvez être exposé à des complications respiratoires comme le « syndrome d'apnées du sommeil ». Si c'est le cas, il est essentiel de bénéficier d'un traitement, qui peut être médical ou chirurgical.
Faites-vous aider par un spécialiste de nutrition, et n'hésitez pas à le consulter régulièrement. Dans votre situation, un suivi rapproché et spécialisé peut être nécessaire. Si vous avez des troubles du comportements alimentaires, une surveillance plus rapprochée peut être nécessaire.


 
Source : Ces recommandations sont adaptées d'un rapport intitulé :
Recommandations pour le diagnostic, la prévention et le traitement des obésités en France.
Elles sont élaborées par l'Association française d'études et de recherches sur l'obésité (AFERO),
l'Association de langue française pour l'étude du diabète et des maladies métaboliques (ALFEDIAM),
et par la Société de nutrition et de diététique de langue française (SNDLF).
Cahier de nutrition et de diététique, Masson, Paris 1998.

Rédaction : Informations rédigées en collaboration avec le Docteur Michel Chauliac
de la direction générale de la Santé (ministère de la Santé). Juin 2001.